IGARAPÉ

MURANO GLASS SCULPTURE

GEOMETRIES TROPICALES

Signification

Igarapé. bras étroit et peu profond de rivière. L’ eau de couleur foncé. Signifie en langue derivé du tupi : “le parcours du canoe” [igara+pe].

Les igarapés ont un rôle très important dans le réseau de transport et communication entre l’Amazonie et le monde.

Ces sculptures-vases sont une métaphore `a ces conexions de transport, communication et vie et fonctionnent comme des vases communiquantes.

le verre et multiples savoirs.

Un matériel qu’a un cycle de vie renouvelable, de auto-transformation. Relectures contemporaines des techniques artisanales par l’interaction des univers : desinée par l’ artiste, fait main par les artisans. Des oeuvres `a multiples savoirs.

Inter-action

La composition est faite pour que le “jardinier” interagit avec son vase-scultpure. Une première bassine noir accueille l’ eau et les imaginaires folcloriques : la réfléxion de la lune, les secrets de Pandora, la possibilité des voyages imaginaires dans ces eaux secrètes que gardent un espace de liberté intime. Une deuxième bassine noir protége [ferme] cet “eco-système-intérieur”. Ensuite les branches se composent pour créer le paysage `a soi. `A mettre de vrais fleurs, racines, feuilles... ou pas...

Nomade et cosmopolite.

Ce sont des petits paradis à soi... comme de pocket-gardens ou jardins de poche : thème preté du paysagisme urbain que noment les jardins entre les espaces publiques et privés, ouverts au publique comme une action généreuse de la partie privée. Ils sont très connus `a NY. Et c’est un thème de mes projets de graduation et de post-graduation, que je continue `a m’ inspirer et `a visiter.

Enfin, les Igarapé sont des jardins nomades pour jardiniers nomades et cosmopolites:Ikebanas-babylones-tropicales.

`A collectionner `a l’infini.

Ce projet est un dialogue-antagoniste au projet Mose, qu’est l’ eau de Venise : formes baroques, sensuelles et brutes. Igarapé est l’ eau de l’ Amazonie : formes geométriques inspirés de ces paysages-enigmatiques : la vision miroir de l’ eau contre la vegetation, ces couleurs sourdes, le folclore intérieur et la geométrie des dessins des indiens ainsi que des jardins riches et suculents de Roberto Burle Marx. Il y a aussi des inspirations plus lointaines comme Brancusi et du design antique.

Création : Daniela Busarello, 

Maestro : Paolo Crepax

expositions : Galerie Agnès Monplaisir, paris (2016).

sur commande : db@danielabusarello.com